vendredi 18 août 2017

Mariné sous le voile

Restez mes amis, rien de politique sous ce titre, nulle défense de la dame de paille ni de précis de mode féminine en milieu urbain mahométan. Nous allons parlé Kusaya, pélagique et fétidité.


Des vents récents et amicaux m'ont porté du coté de l'île d'Hachijo, 300kms au sud-est de Tokyo, endroit charmant (quand les fréquents typhons ne se manifestent pas), lieu connu pour ses deux volcans, son acceuil affable...et son kusaya. 
Certains de mes amis ayant goûté la dite bestiole savent de quoi je parle et j'en suis sur, se remémorent  proutiennement l'édifice immense du souvenir d'avoir tenu entre leurs lèvres pincées un morceau de lisier porcin qu'il fallu bien ingurgiter, façon "t'es pas cap'"de nos puériles zé assumées adolescences éruptives.
Certains parmi eux, (l'helvète en tète) affichaient une curiosité teintée de lubricité au coin de l’œil à l’idée d'imaginer quelle pouvait être la motivation de la donzelle, très nippone en tous points, m'ayant offert cette horreur olfacto-gustative en guise de cadeau amical...
Or, v'la ti pas que le hasard me porte à nouveau face à ce monument du SM gustatif. Porté (par nature ou par vice, va savoir) aux expériences extrêmes, je pars donc en quête du Graal et les rencontres aidant, je suis introduit (en tout bien, tout honneur) par le sieur Suzuki chez un maître qui ne mégote pas sur la tradition. La suite en images.


Osada sen-sei est parti pour un cours magistral...



La grande affaire, c'est le "kusaya eki", le jus dans lequel est plongé une douzaine d'heures le poisson cru éviscéré. Il s'agit d'eau de mer en fermentation et on comprends mieux d'où vient l'odeur du kusaya... La croûte me rappelle tout de suite celle de nos vins de voile, sauf que là, il s'agit d'un liquide centenaire!




La concentration est à son comble pour expliquer la dernière étape, le séchage des bestiaux





Et voila l'boulot!...y'a plus qu'à passer au four 5 minutes avant dégustation...vivement les vendanges...si le douanier me laisse passer à Roissy!