jeudi 13 juin 2013

Vin Naturel...?



Le vin naturel est à  la mode à n'en pas douter...mais qu'es aquo le vin naturel? Ledit vin possède son association plutôt sérieuse quant à sa charte, sauf que, au chapitre "soufre" on peut y lire: "Aucun intrant n’est ajouté, le soufre demeurant l’exception."
Certes les doses sont plutôt faibles (30 à 40mg/l) mais en quoi un vin peut être considéré comme naturel si on y "tolère" l'ajout de sulfites? On me rétorquera que dès lors l'association se verrait amputée de bien des membres...Certes, mais jetez donc un œil sur cette petite vidéo montrant l'effet que produit une pastille de soufre (20mg/l) à l’intérieur d'une barrique...didactique, non?
Loin de moi l’idée de créer mon propre groupuscule dissident, depuis toujours j’adhère aux idées de Brassens..."dès qu'on est plus de quatre..." Mais il me parait urgent d'expliciter clairement ce qu'est à mes yeux  et après dix années d’expérience(s) un vin VRAIMENT naturel, à savoir du RAISIN, rien que du RAISIN et....c'est tout. Raisin en accord au minimum avec le plus strict des cahiers des charges bio, encore lui même bien trop laxiste, mais c'est une autre histoire...
Exit donc, le soufre tant en vinification qu'avant la mise, l'azotage des moûts (qui semble en ce moment à la mode), les filtrations, la saturation en gaz carbonique ne provenant pas de la seule fermentation, etc...
Au fil du temps, je "listerai" les pratiques largement répandues dans le milieu "Nature moins le quart" (comme le dit ironiquement et si justement Philippe Jambon). Pratiques que je ne condamne pas en tant que telles mais auxquelles le terme de "Naturel" ne saurait être accolé ...Il appartiendra ensuite à chacun de s'informer auprès des vignerons rencontrés à l'occasion des salons qui font florès, puisque de nos jours, ce n'est plus le "client" qui monte...
Les réponses seront invariablement, soit franches et directes, soit biaisées ou "bottant en touche"...à vous ensuite de décider de continuer de boire ou pas les vins de tel célèbre bio-dynamiste ou de telle "légende" du vin naturel...
Enfin, aux thuriféraires de la cause sulfitique prétendant que de tout temps le soufre a été La Règle et que le sans-soufre n'est qu'une mode bobo, je joins ce petit texte extrait d'un précis de viticulture angevine datant de 1850...
-Dernière minute: On apprend de source sure que finalement, le vin naturel, ça n'existe pas...Fichtre!


No doubt that Natural wine has become trendy ... but in fact what is a natural wine? AVN (Natural Wine Association), a serious french organization explain well in its charter what should be a Natural wine, except that, in the chapter "sulfur" it says: "No input is added, the sulfur remains the exception."

Although the doses are quite small (30-40mg/l) but how a wine could be considered as Natural if we "tolerate" the addition of sulfites? I was therefore reply that the association would loose many members ...Please, have a look on this video which shows the effect of 20mg/l of sulfit add in a cask...
Far be from me to create my own  splinter group, I have always made mine the thoughts of Brassens ( french poet ans singer) :" As soon as there's more than four people together, it becomes an asshole band".
 But it seems to me urgent to explain clearly  after ten years of experience (s) what a REAL natural wine is, namely the GRAPES, GRAPES and nothing but .... that's it! Grapes in agreement at least with the strictest specifications of organic loads, yet itself too lax, but that's another story ...

So goodbye, sulfur both during vinification and before bottleling, azotage of musts (which seems currently trendy), filtrations, the carbonic maceration if it is not only coming from the fermentation itself, etc.. 
Over time, I "will list" the widespread practices in the "Almost Natural wine world"  (as Philippe Jambon said sarcastically). Practices that I don't condemn in themselves but whom the term "Natural" shouldn't be attached ... 


Enregistrer un commentaire